|

Great-West Lifeco annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2016 et augmente son dividende de 6 %

Les lecteurs sont priés de se reporter aux paragraphes de mise en garde à l’égard des déclarations prospectives et des mesures financières non définies par les IFRS à la fin du présent communiqué. Tous les chiffres sont exprimés en dollars canadiens, à moins d’indication contraire.

Winnipeg, le 9 février 2017… Great-West Lifeco Inc. (Lifeco ou la Compagnie) a présenté un bénéfice net attribuable aux détenteurs d’actions ordinaires (le bénéfice net) de 676 M$, ou 0,686 $ par action ordinaire, pour le trimestre clos le 31 décembre 2016, comparativement à 683 M$, ou 0,688 $ par action ordinaire, pour la période correspondante de 2015. Le bénéfice net de Lifeco pour le quatrième trimestre de 2016 tient compte de coûts de restructuration de 20 M$ relatifs à la restructuration de Putnam Investments, LLC (Putnam). Compte non tenu de ces coûts, le bénéfice net de Lifeco pour le quatrième trimestre de 2016 s’est établi à 696 M$, ou 0,707 $ par action ordinaire.

Pour l’exercice clos le 31 décembre 2016, le bénéfice net s’est chiffré à 2 641 M$, comparativement à 2 762 M$ pour l’exercice 2015. Ce montant représente 2,668 $ par action ordinaire pour l’exercice clos le 31 décembre 2016, comparativement à 2,774 $ par action ordinaire pour l’exercice 2015.

L’actif administré consolidé au 31 décembre 2016 s’est chiffré à plus de 1,2 billion de dollars, une hausse de 36 G$ par rapport au 31 décembre 2015.

Faits saillants pour le trimestre

  • La Compagnie a déclaré un dividende trimestriel de 0,3670 $ par action ordinaire, payable le 31 mars 2017, ce qui représente une hausse de 6 % par rapport au trimestre précédent.
  • Les souscriptions de Lifeco au quatrième trimestre de 2016 se sont établies à 26,7 G$ :
    • Les souscriptions de l’exploitation canadienne se sont chiffrées à 3,9 G$, une augmentation de 11 % qui s’explique essentiellement par l’augmentation de 161 % des souscriptions au sein de l’unité Assurance-vie individuelle par rapport au quatrième trimestre de 2015. L’unité Assurance collective a obtenu les meilleures souscriptions du marché, tant pour le trimestre considéré que pour l’exercice 2016.
    • Les souscriptions de l’exploitation européenne se sont établies à 4,4 G$, en hausse de 13 %, principalement en raison de la vigueur des souscriptions en matière de gestion de fonds en Irlande, facteur contrebalancé en partie par la baisse des souscriptions de produits de gestion du patrimoine au Royaume-Uni et par l’incidence négative de la fluctuation des devises.
    • Les souscriptions de Great-West Financial se sont chiffrées à 5,5 G$ US, une baisse de 65 % principalement attribuable au nombre moins élevé d’importantes souscriptions de régime enregistré par Empower Retirement, laquelle reflète la variabilité du marché des grandes affaires.
    • Les souscriptions brutes de Putnam ont été de 8,4 G$ US, une hausse globale de 3 % principalement attribuable à la vigueur des souscriptions de fonds communs de placement. Les souscriptions de fonds communs de placement ont augmenté de 9 %, tandis que les souscriptions institutionnelles ont diminué de 3 %.
  • La situation du capital de la Compagnie est demeurée très solide. Le ratio du montant minimal permanent requis pour le capital et l’excédent (le MMPRCE) de La Great-West, compagnie d’assurance-vie se chiffrait à 240 % au 31 décembre 2016.
  • Lifeco a présenté un rendement des capitaux propres de 13,8 %.
  • Lifeco a effectué un retour sur les marchés financiers européens en décembre 2016 en émettant des obligations de 10 ans libellées en euros pour un montant de 500 M€. Les obligations sont assorties d’un coupon annuel de 1,75 % et sont inscrites à la cote de l’Irish Stock Exchange.
  • Au cours du quatrième trimestre de 2016, Putnam a annoncé qu’elle comptait réduire ses charges de 65 M$ US et restructurer ses ressources afin de se placer en meilleure position pour saisir les occasions présentes et à venir. La Compagnie a engagé des coûts de restructuration relativement à ces initiatives pour le trimestre clos le 31 décembre 2016, ce qui a donné lieu à une diminution de 20 M$ du bénéfice net.

RÉSULTATS D’EXPLOITATION

Le bénéfice net consolidé de Lifeco comprend le bénéfice net de La Great-West, compagnie d’assurance-vie (la Great-West) et de ses filiales en exploitation, c’est-à-dire la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie (la London Life), La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie (la Canada-Vie) et Irish Life Group Limited (Irish Life), ainsi que celui de Great-West Life & Annuity Insurance Company (Great-West Financial) et de Putnam Investments, LLC (Putnam), auxquels s’ajoutent les résultats d’exploitation de l’exploitation générale de Lifeco. Aux fins de la présentation de l’information, les résultats d’exploitation consolidés sont regroupés en quatre secteurs à présenter, soit l’exploitation canadienne, l’exploitation américaine, l’exploitation européenne et l’exploitation générale de Lifeco, lesquels reflètent les emplacements géographiques ainsi que la structure de gestion et la structure interne des sociétés.

EXPLOITATION CANADIENNE

Le bénéfice net s’est établi à 326 M$ pour le quatrième trimestre de 2016, contre 262 M$ pour le quatrième trimestre de 2015. Pour l’exercice clos le 31 décembre 2016, le bénéfice net s’est chiffré à 1 218 M$, comparativement à 1 195 M$ pour l’exercice 2015.

Les souscriptions ont totalisé 3,9 G$ au quatrième trimestre de 2016, comparativement à 3,5 G$ au quatrième trimestre de 2015, une hausse qui reflète la grande vigueur des souscriptions de produits d’assurance-vie individuelle, qui ont augmenté de 161 % par rapport au quatrième trimestre de 2015, la vigueur des souscriptions de produits d’assurance collective, qui ont augmenté de 33 % par rapport au quatrième trimestre de 2015, et la solidité des souscriptions de produits de retraite collectifs de l’unité Gestion du patrimoine, qui ont augmenté de 29 % par rapport à l’exercice précédent. Les souscriptions ont totalisé 12,9 G$ pour l’exercice clos le 31 décembre 2016, comparativement à 12,6 G$ pour l’exercice 2015.

Le total de l’actif administré par l’exploitation canadienne au 31 décembre 2016 se chiffrait à 175 G$, comparativement à 166 G$ au 31 décembre 2015.

EXPLOITATION AMÉRICAINE

Le bénéfice net s’est établi à 55 M$ pour le quatrième trimestre de 2016, contre 125 M$ pour le quatrième trimestre de 2015. Le bénéfice net du quatrième trimestre de 2016 reflète le bénéfice net de 78 M$ de Great-West Financial et une perte nette de 3 M$ pour Putnam, compte non tenu des coûts de restructuration de 20 M$. Pour l’exercice clos le 31 décembre 2016, le bénéfice net s’est chiffré à 249 M$, comparativement à 409 M$ pour l’exercice 2015.

Pour le quatrième trimestre de 2016, les souscriptions de Great-West Financial se sont chiffrées à 5,5 G$ US, en baisse par rapport au montant de 15,5 G$ US enregistré au quatrième trimestre de 2015, en raison surtout du nombre moins élevé d’importantes souscriptions de régime enregistré par Empower Retirement. Les souscriptions pour l’exercice clos le 31 décembre 2016 ont été de 39,3 G$ US, contre 43,2 G$ US en 2015.

Au 31 décembre 2016, l’actif géré de Putnam se chiffrait à 152,1 G$ US, contre 148,4 G$ US il y a un an, une hausse de 3 % qui s’explique principalement par l’incidence cumulative du rendement positif des marchés et des entrées d’actifs nettes des marchés institutionnels au cours de l’exercice. Au quatrième trimestre de 2016, les sorties d’actifs nettes se sont chiffrées à 1,5 G$ US comparativement à 1,2 G$ US pour le trimestre correspondant de 2015.

Au 31 décembre 2016, le total de l’actif administré par l’exploitation américaine se chiffrait à 841 G$, comparativement à 808 G$ au 31 décembre 2015.

EXPLOITATION EUROPÉENNE

Le bénéfice net s’est établi à 307 M$ pour le quatrième trimestre de 2016, contre 303 M$ pour le quatrième trimestre de 2015. Bien que les activités intérieures de la Compagnie continuent d’afficher un bon rendement depuis le vote de juin 2016 en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, une diminution du taux de change entre la livre sterling et le dollar canadien par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent a eu une incidence défavorable de 30 M$ sur le bénéfice net. Pour l’exercice clos le 31 décembre 2016, le bénéfice net s’est chiffré à 1 200 M$, comparativement à 1 174 M$ pour l’exercice 2015.

Pour le quatrième trimestre de 2016, les souscriptions de produits d’assurance et de rentes se sont établies à 4,4 G$, comparativement à 3,9 G$ il y a un an. L’augmentation reflète essentiellement la hausse des souscriptions en matière de gestion de fonds en Irlande, contrebalancée en partie par la baisse des souscriptions de produits de gestion du patrimoine au Royaume-Uni et par l’incidence de la fluctuation des devises découlant de l’affaiblissement de la livre sterling par rapport au dollar canadien. Les souscriptions pour l’exercice clos le 31 décembre 2016 ont été de 19,2 G$, contre un montant de 19,5 G$ pour l’exercice 2015, qui incluait deux importantes souscriptions institutionnelles. En excluant l’incidence de ces deux importantes souscriptions, les souscriptions ont augmenté de 4,8 G$, en raison principalement de la hausse des souscriptions en matière de gestion de fonds en Irlande et des souscriptions de produits de rentes immédiates au Royaume-Uni, facteur contrebalancé en partie par l’incidence de la fluctuation des devises.

Le total de l’actif administré par l’exploitation européenne au 31 décembre 2016 se chiffrait à 232 G$, comparativement à 238 G$ au 31 décembre 2015.

EXPLOITATION GÉNÉRALE DE LIFECO

L’exploitation générale de Lifeco a enregistré une perte nette de 12 M$ pour le quatrième trimestre de 2016, comparativement à 7 M$ pour le quatrième trimestre de 2015. Pour l’exercice clos le 31 décembre 2016, la perte nette s’est chiffrée à 26 M$, comparativement à 16 M$ pour l’exercice 2015.

DIVIDENDES TRIMESTRIELS

Lors de sa réunion d’aujourd’hui, le conseil d’administration a approuvé le versement d’un dividende trimestriel de 0,3670 $ par action sur les actions ordinaires de la Compagnie payable le 31 mars 2017 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 3 mars 2017.

De plus, le conseil d’administration a approuvé le versement des dividendes trimestriels sur les actions privilégiées de Lifeco de la manière suivante :

Actions privilégiées
de premier rang
Date de clôture
des registres
Date de paiement Montant par action
Série F 3 mars 2017 31 mars 2017 0,36875 $
Série G 3 mars 2017 31 mars 2017 0,3250 $
Série H 3 mars 2017 31 mars 2017 0,30313 $
Série I 3 mars 2017 31 mars 2017 0,28125 $
Série L 3 mars 2017 31 mars 2017 0,353125 $
Série M 3 mars 2017 31 mars 2017 0,3625 $
Série N 3 mars 2017 31 mars 2017 0,1360 $
Série O 3 mars 2017 31 mars 2017 0,111513 $
Série P 3 mars 2017 31 mars 2017 0,3375 $
Série Q 3 mars 2017 31 mars 2017 0,321875 $
Série R 3 mars 2017 31 mars 2017 0,3000 $
Série S 3 mars 2017 31 mars 2017 0,328125 $

Les dividendes dont il est question ci-dessus sont des dividendes admissibles aux fins de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada) et de toute loi provinciale similaire.

GREAT-WEST LIFECO

Great-West Lifeco Inc. (TSX : GWO) est une société de portefeuille internationale spécialisée dans les services financiers qui a des participations dans l’assurance-vie, l’assurance-maladie, les services de retraite et de placement, la gestion d’actifs et la réassurance. Lifeco exerce des activités au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie par l’intermédiaire de la Great-West, de la London Life, de la Canada-Vie, d’Irish Life Group Limited, de Great-West Financial et de Putnam Investments. Lifeco et les sociétés de son groupe administrent un actif consolidé de plus de 1,2 billion de dollars et sont membres du groupe de sociétés de la Corporation Financière Power. Pour en apprendre davantage, consulter le site www.greatwestlifeco.com.

Mode de présentation

Les états financiers consolidés de Lifeco, lesquels constituent la base des données présentées dans le présent communiqué, ont été préparés conformément aux Normes internationales d’information financière (les IFRS), sauf indication contraire.

Mise en garde à l’égard des déclarations prospectives

Le présent communiqué peut contenir des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives comprennent des énoncés de nature prévisionnelle, dépendent de conditions ou d’événements futurs ou s’y rapportent, ou comprennent des termes comme « prévoir », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « compter », « croire », « estimer », d’autres expressions semblables ainsi que les formes négatives de ces termes. Les déclarations de cette nature peuvent porter, de façon non limitative, sur l’exploitation, les activités, la situation financière, la performance financière prévue (y compris les produits, le bénéfice ou les taux de croissance) et les stratégies ou les perspectives commerciales courantes de la Compagnie, ainsi que sur les mesures futures qu’elle pourrait prendre, y compris les déclarations qu’elle pourrait faire à l’égard des avantages qu’elle prévoit retirer des acquisitions et des dessaisissements. Les déclarations prospectives sont fondées sur des prédictions, des prévisions, des projections, des attentes et des conclusions à l’égard d’événements futurs qui étaient établies au moment des déclarations et sont, de par leur nature, assujetties, entre autres, à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses concernant la Compagnie, à des facteurs économiques et au secteur des services financiers dans son ensemble, y compris les secteurs de l’assurance et des fonds communs de placement. Ces déclarations ne garantissent pas la performance financière future, et le lecteur est prié de noter que les événements et les résultats réels pourraient s’avérer significativement différents de ceux qui sont énoncés ou sous-entendus dans les déclarations prospectives. Les hypothèses et les facteurs significatifs qui ont servi à formuler les déclarations prospectives contenues dans le présent document comprennent l’hypothèse selon laquelle la conjoncture dans laquelle la Compagnie exerce ses activités demeurera essentiellement inchangée, ce qui comprend, de façon non limitative, le comportement des clients, la réputation de la Compagnie, les prix du marché pour les produits offerts, le niveau des souscriptions, les primes reçues, les honoraires, les charges, les résultats au chapitre de la mortalité et de la morbidité, les taux de déchéance, les ententes de réassurance, les besoins de liquidités, les exigences de capital, les notations, les impôts, l’inflation, les taux d’intérêt et de change, la valeur des placements, les activités de couverture, les marchés boursiers et financiers mondiaux, la concurrence, ainsi que d’autres conditions générales sur le plan économique et politique ou relatives aux marchés en Amérique du Nord et à l’échelle internationale. Plusieurs de ces hypothèses reposent sur des facteurs et des événements sur lesquels la Compagnie n’exerce aucun contrôle, et rien ne garantit qu’elles se révéleront exactes. Les autres facteurs importants et hypothèses importantes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent significativement de ceux présentés dans les déclarations prospectives comprennent les réactions des clients à l’égard des nouveaux produits, la dépréciation du goodwill et des autres immobilisations incorporelles, la capacité de la Compagnie à mettre à exécution les plans stratégiques et à y apporter des changements, les changements technologiques, les violations ou les défaillances des systèmes informatiques et de la sécurité (y compris les cyberattaques), les paiements requis aux termes de produits de placement, les changements sur le plan de la réglementation et des lois locales et internationales, les changements liés aux méthodes comptables, l’incidence de l’application de modifications de méthodes comptables futures, les décisions judiciaires ou réglementaires inattendues, les catastrophes, le maintien et la disponibilité du personnel et des tiers fournisseurs de services et la capacité de la Compagnie à effectuer des opérations stratégiques et à intégrer les acquisitions et les changements significatifs imprévus à l’égard des installations, des clients, des relations avec les employés et des ententes liées aux créances de la Compagnie. Le lecteur est prié de noter que la liste des hypothèses et facteurs précités n’est pas exhaustive et qu’il existe d’autres facteurs mentionnés dans d’autres documents déposés auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières, y compris ceux figurant dans le rapport de gestion annuel de 2016 de la Compagnie aux rubriques Gestion du risque et pratiques relatives au contrôle et Sommaire des estimations comptables critiques. Ces documents ainsi que d’autres documents déposés peuvent être consultés à l’adresse www.sedar.com. Le lecteur est également invité à examiner attentivement ces facteurs ainsi que d’autres facteurs, les incertitudes et les événements éventuels, et à ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. À moins que la loi applicable ne l’exige expressément, la Compagnie n’a pas l’intention de mettre à jour les déclarations prospectives à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement.

Mise en garde à l’égard des mesures financières non définies par les IFRS

Le présent communiqué comprend certaines mesures financières non définies par les IFRS qui sont désignées, sans s’y limiter, par les termes « bénéfice d’exploitation », « taux de change constant », « primes et dépôts », « souscriptions », « actif géré », « actif administré » et d’autres expressions semblables. Les mesures financières non définies par les IFRS constituent, pour la direction et les investisseurs, des mesures additionnelles de la performance qui les aident à évaluer les résultats lorsqu’il n’existe aucune mesure comparable définie par les IFRS. Toutefois, ces mesures financières non définies par les IFRS n’ont pas de définition normalisée prescrite par les IFRS et ne peuvent être comparées directement à des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Se reporter aux rapprochements appropriés entre ces mesures et les mesures définies par les IFRS.

Renseignements supplémentaires

Vous trouverez ci-jointes les principales données financières.

La conférence téléphonique et la webémission portant sur le quatrième trimestre de Lifeco auront lieu le 9 février 2017 à 15 h 30 (heure de l’Est). On peut y accéder par le site www.greatwestlifeco.com ou par téléphone en composant le :

  • 416 340-2218 pour les participants de la région de Toronto;
  • 866 225-0198 pour les participants du reste de l’Amérique du Nord.
  • Les participants dans le reste du monde sont priés d’utiliser le numéro de téléphone pour leur région qui figure sur le site Web suivant :

https://www.confsolutions.ca/ILT?oss=1P49R8662250198

Il sera possible d’écouter la conférence téléphonique en différé du 9 au 16 février 2017. Pour ce faire, il suffit de composer le 1 800 408-3053 ou le 905 694-9451 à Toronto (code d’accès : 7905788#). Il sera possible de visionner la webémission archivée sur le site www.greatwestlifeco.com à partir du 9 février 2017 jusqu’au 8 février 2018.

Des renseignements supplémentaires sur Lifeco, y compris les états financiers consolidés audités de 2016, le rapport de gestion, la notice annuelle et les attestations du chef de la direction et du chef des services financiers, seront déposés sur SEDAR, à l’adresse www.sedar.com.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Personne-ressource – Médias :                       

Marlene Klassen, ARP
204 946-7705
Courriel : marlene.klassen@gwl.ca

Personne-ressource – Relations avec les investisseurs :

Wendi Thiessen
204 946-7452
Courriel : wendi.thiessen@gwl.ca

Downloads